PLAYA D'ARO : Percer le mystère et profiter de l’expérience à fond !

PLATJA D’ARO ! Un an que je pratique le Nanbudo, un an que j’entends régulièrement parler de PLATJA D’ARO !!!

Mais quel peut bien être le mystère qui se cache derrière ces 3 petits mots : « PLATJA D’ARO »  ???
C’est donc pleine de curiosité et d’impatience que je me mets en route pour l’Espagne, fin juillet, bien décidée à percer le mystère et profiter de l’expérience à fond  !!!  

Arrivée sur place, le temps de s’installer et le stage démarre. Alors petit à petit, sous un magnifique soleil Espagnol et dans un très bel environnement, je découvre enfin tout ce que peut signifier PLATJA D’ARO…

C’est d’abord la magie d’un groupe de plus de cent nanbudokas de tous âges et cultures, qui dans un joyeux mélange multi-langues, pratiquent plusieurs fois par jour leur discipline, face à la mer, sous la direction et l’œil bienveillant d’hommes et de femmes haut gradés qui n’aspirent qu’à transmette leur savoir et leur envie.   Nous abordons, tout au long de la semaine, différents aspect du Nanbudo, nous apprenons, découvrons, questionnons, avec une énorme envie de partager, de s’entraider et de se dépasser…  et à un tel rythme croyez-moi,  on progresse vraiment !!!

C’est aussi une énergie décuplée et palpable, celle issue de la pratique du Nanbudo, celle de l’environnement naturel, et celle provenant du plaisir d’être tous ensemble dans l’instant présent…  on se sent regonflés à bloc, prêts à déplacer des montagnes…

Puis nous sommes projetés des années en arrière : nous voici en colonie de vacances J  ensemble 24h/24, nous partageons le quotidien et passons des repas, des après-midi et des soirées à discuter, rire, chahuter, ... De belles amitiés se créent, d’autres se renforcent… vive les vacances !!!
 

Ce sont aussi des moment forts et des moments drôles : l’œil médusé des vacanciers découvrant 100 nanbudokas en kimono,  dans la mer jusqu’au cou ;  le mantra du jeudi soir, qui en a ému plus d’un (je ne vois pas du tout de quoi vous voulez parler ;) ;)    les chutes sur le sable (objectif : le moins de sable possible dans les yeux et bouche),   les heureux bénéficiaires d’un grade,  « sauvagement » jetés à l’eau par leurs congénères…. Et tant d’autres choses... 
 Je comprends alors ce que signifie PLATJA D’ARO  : Humain, Energie, Nanbudo, Passion, et tout ça à l’unisson, comme un grand orchestre bien accordé, jouant la même partition, au même tempo, dans la même intention…
 
Mais le stage se termine,  et nous mesurons tout ce que nous avons, en une semaine, compris, dépassé, intégrés ou découvert…
 
Le stage se termine et qu’il est difficile de se séparer… !!!  On oublie les matins difficiles, les petites douleurs physiques, la chaleur sous le kimono…  on aimerait prolonger le moment ou remonter le temps, juste d’une petite semaine…  On se dit au revoir, on se prend dans les bras et on se fait la promesse de se retrouver dès que possible, tout en pensant que l’année va paraitre bien longue ...
 
Nous retournons chacun à nos vies ; nous nous dépêchons de partager sur les réseaux sociaux notre plaisir, nos photos et souvenirs, comme pour tenter de prolonger un peu la magie du moment…   Heureusement, PLATJA recommencera, nous le savons. Nous savons aussi que les entrainements et  les événements de l’année nous réuniront à nouveau, en attendant juillet prochain…
 
Alors à tous les nanbudokas hésitants : RENDEZ-VOUS L’AN PROCHAIN POUR DECOUVRIR PAR VOUS-MÊME LA MAGIE PLATJA et poursuivre tous ensemble l’aventure  !!!

Partagez cet article